top of page

Charlotte Audoynaud est une artiste française née en 1986 à Limoges. Diplômée de l’École nationale supérieure des beaux-arts de Lyon en 2016, elle développe une pratique pluridisciplinaire à laquelle se mêlent photographie, écriture, vidéo et son.

Entre autobiographie et fiction, dans un registre poétique et sensible, son travail investit la notion de territoire intime, les liens qui s’y façonnent, les manques qui s’y jouent, les disparitions qui l’habitent. Attentive à l’impermanence des corps et à leurs relations à l’environnement, elle met en scène ses proches dans une nature englobante. Ses séries, longtemps pensées comme de micro-territoires issus d’un temps et d’un espace éprouvé et parcouru, tendent aujourd’hui à en brouiller les frontières.
 

En 2022, elle présente sa série J'irai creuser la mer, à la Galerie VU’ à Paris, dans le cadre de l'exposition collective du Mentorat Photographique du Fonds Regnier pour la création avec l’Agence VU’. En 2021, elle expose son travail à la Galerie Lumière d’Encre à Céret ainsi qu'au festival le Vent en Poulpe à Saint-Malo. En 2020, sa série L’être instable est publiée dans la rubrique Coups de coeur du magazine Fisheye.

Son travail en duo avec l’artiste plasticienne Ludivine Zambon et en collaboration avec le compositeur Pierre Joseff, a fait l’objet de plusieurs présentations publiques, notamment lors de l’exposition collective Nouvelle vague, dernière vague (2018), en résonance à la Biennale d’art contemporain de Lyon (installation vidéo Le jardin des Argonautes, 2017), ou encore lors de l’événement Première étoile, dernier flocon à la Villa du Parc d'Annemasse (2017).

Par ailleurs, Charlotte Audoynaud collabore avec ses frères dans le cadre du projet musical Gelatine Turner, elle réalise les photographies et vidéos.

 


En

bottom of page