top of page

Derrière le cèdre

le soleil qui se lève sur nos matins brumeux
vos pas dans l'herbe humide
le cris discret de la vie qui s'éveille
la douceur des jours façonnés de vert
nos attentes qui s'étirent
nos rêves qui étouffent
et le retour de l'automne

la nuit

derrière les volets rouges

on s'endort ensemble

nos corps qui démangent

nos plaies qui affleurent

laissent passer le froid

bottom of page