les enfants et la mer qui remontent

se relèvent

chavirent

leurs cris

ivre

le silence de leurs rêves

le vacarme de la mer              

     et le vent

L'île

les basses lumières

de leurs coeurs à ma joue

la marée qui renverse

de l'enfance à mes bras

vivre

le vide assourdissant

le plein envahissant

L'estran

le chaos de leurs pas dans la vase

au loin

j’atteins le rivage dans le brun de leurs yeux